Manger santé… même fauché, c’est possible!

Il n’y a pas très longtemps mon statut d’étudiante m‘a amené, et ce plus d’une fois… à user d’ingéniosité afin de me créer des repas variés, équilibrés, mais surtout économiques. Voici ces quelques solutions pour tirer avantage de la situation.

5 trucs pour maximiser son épicerie!

La grosseur des formats: Vous ne saurez pas surpris d’apprendre que les formats (type familial) sont moins chers au kilogramme. Vous me direz que ces portions sont beaucoup trop grosses lorsqu’on est seul. Et bien, c’est l’occasion de faire votre sauce à spaghetti maison ou tout autre mets que vous ne cuisinez pas régulièrement. Vous n’aurez qu’à congeler les surplus. En plus de faire des réserves et d’avoir une partie des repas déjà préparés à l’avance, la congélation permet d’éviter le gaspillage tout en profitant des spéciaux.

Faites-le vous-même: Saviez-vous que le nombre d’étapes de préparation de l’aliment avant son achat va influencer le prix qu’il sera vendu au consommateur? Rappelez-vous que plus un produit a été manipulé, plus son prix sera élevé. C’est notamment le cas des produits industriels qui sont généralement plus dispendieux, en raison du coût de la main d’œuvre. Plus chers, mais pas plus nutritifs, les produits industriels contiennent habituellement une quantité importante de sel, de gras ou de sucre ainsi qu’une panoplie d’agents de conservation, d’additifs ou de rehausseurs de goût. Les aliments de base sont donc des choix beaucoup plus intéressants économiquement et nutritionnellement.

Regroupez-vous: Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour se réunir et cuisiner. C’est ce que proposent les ateliers de cuisines collectives. Le principe est fort simple. Plusieurs personnes se rassemblent, planifient des recettes, achètent les ingrédients et cuisinent. Le coût total ainsi que les repas sont ensuite partagés équitablement entre les différents membres. Entre amis ou par le biais de différents organismes, la cuisine en groupe est une bonne façon d’économiser du temps et de l’argent. Les avantages sont multiples, car en plus d’avoir plusieurs repas déjà préparés et variés, c’est une excellente activité de socialisation et d’apprentissage.

Suivez les spéciaux: Se servir des spéciaux est une bonne façon de varier son alimentation. Ces produits vedettes permettent de s’offrir les aliments qui normalement seraient plus chers et ainsi plus difficiles à intégrer dans son budget. Lorsqu’on dispose d’un bon espace de rangement, il peut être intéressant de faire des réserves lorsque les bonnes occasions se présentent.  Cependant, faites attention à la date de péremption!

 

Les aliments congelés, quelle bonne idée! Eh oui, je le dis… les aliments congelés sont pratiques et économiques! Avoir recours à ces produits, de bonnes qualités permet de créer rapidement un repas tout en augmentant la variété de son assiette.

Quand je parle d’aliments congelés de qualité, je fais référence à un produit :

  • sans friture
  • sans panure
  • sans gras trans, gras hydrogéné, gras partiellement hydrogéné…
  • moins de 250 mg de sodium par portion
  • Avec une liste d’ingrédients la plus courte possible

On retrouve sur le marché de nombreux assortiments de légumes et de fruits congelés très intéressants. Les aliments congelés sont d’excellentes possibilités lorsque les produits frais sont hors de prix. La congélation nous permet ainsi de manger certains produits toute l’année, et ce, sans se ruiner.

 

Mes 5 produits économiques et nutritifs.

– Les légumineuses : on peut les acheter sèches ou en conserve. Pour son côté pratique, je préfère les légumineuses en conserve puisqu’elles sont prêtent à être utilisées. L’important est de bien les rincer avant de les préparer. Élevées en fibres et fournissant l’équivalent de 6 à 9g de protéines par 100g, les légumineuses sont très nutritives. Pour compléter le repas, on accompagne notre plat de légumineuses avec une tranche de pain de blé entier. Le tour est joué!

Le poisson congelé ou en conserve : les recommandations disent qu’il faut manger l’équivalent de 150g de poisson par semaine, pas toujours facile surtout quand le poisson frais est dispendieux. Ma solution, le poisson congelé ou en conserve. Lorsqu’on choisit un poisson congelé, il est important qu’il soit sans panure, sans friture ou enrobage… Choisissez-le le plus naturel possible. On peut également se tourner vers le poisson en conserve. Différentes sortes de poisson sont offertes. Porter une attention à la quantité de sodium par portion. Rappelez-vous que les poissons déjà aromatisés sont plus élevés en sodium. Si on fait attention aux calories, choisissez le poisson dans l’eau plutôt que dans l’huile. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à manger du poisson puisqu’il fait partie intégrante d’une alimentation équilibrée.

– Les œufs: très économiques et pratiques, les œufs peuvent s’apprêter de mille et une façons. Saviez-vous qu’un gros œuf fournit environ 6g de protéines et seulement 75 calories? C’est un aliment complet qui possède une excellente qualité protéique et qui peut être consommé régulièrement. Une personne en santé peut manger jusqu’à 7 œufs par semaine.

– La pomme de terre : polyvalente, nutritive et très abordable, la pomme de terre mérite sa place dans notre assiette. Beaucoup de personnes s’empêchent d’en manger par peur d’engraisser. Et bien, saviez-vous qu’une pomme de terre moyenne cuite au four fournit environ 110 calories et  1tasse (250ml) de pâtes alimentaires cuites contient 200 calories, soit le double. Ce n’est donc pas la pomme de terre la responsable, mais plutôt ses garnitures. L’important est de faire attention à la quantité de matières grasses (beurre, crème sure, huile, mayonnaise…) qui ont tendance à accompagner cet aliment.

Le couscous : très facile à utiliser, il existe de nombreuses recettes à base de couscous. Pauvre en matières grasses et modéré en glucides, le couscous à une bonne valeur nutritive. Très abordable, cette variante du blé est un aliment qui permet de varier ses accompagnements. Vous pouvez le manger chaud ou froid, c’est à votre choix.

Charlotte Geroudet Dt.P.

 

4 Comments on “Manger santé… même fauché, c’est possible!

  1. Super article Charlotte!! Merci beaucoup pour tous ces conseils pratiques! ..être cassée, ça me connait! Très inspirant! ;)

  2. On a décidément aucune, je dis bien aucune excuse pour ne pas s’alimenter correctement, tout est question de choix !

  3. Ping : Twitted by nutrition_qc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :