Nutrition Quebec, une source fiable d'informations et de conseils en nutrition!

Pourquoi sommes-nous ballonnés après avoir mangé?

Ressentir des ballonnements après avoir mangé, quoi faire pour éviter ces inconforts.

Vous arrive-t-il de vous sentir gonfler après le repas ? Avoir le ventre dur et parfois même douloureux?  Et bien, c’est la présence d’air dans votre système gastro-intestinal qui vous cause ces inconforts. Les légumineuses et les crucifères (brocoli, chou-fleur, chou, etc) sont les principaux coupables. En effet, lors de leur digestion certains composés, comme le soufre, sont libérés sous forme gazeuse, ce qui tend à faire gonfler votre ventre. Les ballonnements peuvent aussi provenir des boissons gazeuses qui elles contiennent de petites bulles d’air. Ces dernières restent emprisonnées dans votre tube intestinale et c’est pourquoi vous ne vous sentez pas bien. Si vous désirez réduire l’accumulation d’air dans votre estomac, voici quelques trucs qui vous aideront à réduire les malaises liés au ballonnement :

  • Prendre le temps de manger, en prenant le temps de bien mastiquer.
  • Rincer vos légumineuses.
  • Faire attention à la parole, car il a été observé que parler en mangeant contribuait à nous faire avaler de l’air….pas idéal lorsque l’on veut éviter d’être ballonné.
  • Blanchir vos légumes dans l’eau chaude.
  • Réduire votre consommation de boissons gazeuses.
  • Éviter la gomme à mâcher.

Charlotte Geroudet, Dt.P

Merci à Rosalie Aubé, technicienne en diététique pour la précieuse collaboration.

Une collation croustillante à moins de 100 calories la portion!

Pois chiches grillés pour une collation santé. Facile à préparer vous allez l'adorer.

Les pois chiches sont pratiques, nutritifs et polyvalents. On aime les intégrer aux salades, dans une soupe ou les manger sous forme de tartinade (hummus). Riches en plusieurs vitamines et minéraux, dont l’acide folique et le potassium, les pois chiches contiennent aussi des fibres et des protéines, ce qui en fait un choix judicieux pour combler une une petite fringale. Facile à transporter,  les pois chiches grillés sont goûteux, très faciles à faire et se conservent habituellement de 5 à 7 jours à température ambiante. Vous m’en donnerez des nouvelles. Bonne découverte!

Ingrédients

  • 1 boîte (540 ml) de pois chiches
  • ½ c. à thé de paprika
  • ½ c. à thé de curi
  • ½ c. à thé de curcuma
  • ½ c. à thé de chili broyé
  • 1 c. à thé de muscade
  • 1 pincé de poivre
  • 15 ml d’huile végétale

Méthodes

  1. Préchauffer le four à 400 degré F.
  2. Rincer vos légumineuses sous l’eau. Prendre un linge sec et propre puis les sécher.
  3. Mélanger les épices dans un petit bol.
  4. Une fois les pois chiches secs, les mettre dans un bol et les mélanger avec l’huile végétale.
  5. Saupoudrer le mélange d’épices et mélanger de 3 à 4 minutes pour que les épices soient réparties dans le mélange.
  6. Étaler les pois chiches également sur une plaque à cuisson tapissée de papier d’aluminium et cuire 60 minutes. À toutes les 20-25 minutes, sortez-les du four pour les mélanger. 
  7. Lorsqu’elles sont croustillantes, sortez-les du four et déguster!

Valeur nutritive des pois chiches croustillants  ( ⅙ de la recette)

  • Calories : 80 cal
  • Lipides : 3 g
  • Sodium : 90 mg
  • Fibres : 3 g
  • Protéines : 3 g

 

Le café, c’est bon ou mauvais pour la santé?

Le café est-il bon pour la santé? La nutritionniste Charlotte Geroudet vous donne son avis sur la question. On analyse pour vous l'impact de la consommation de caféine sur la santé.

Saviez-vous qu’au Canada un adulte consomme en général 188 litres de cafés et de thés par année? On peut donc se poser la question. Sommes-nous accros à la caféine? 

En tant que nutritionniste, on me demande régulièrement qu’elle est la quantité maximale de café à boire chaque jour. Pour un adulte, les études ont démontré qu’une consommation de caféine ne dépassant pas 400 mg par jour, soit l’équivalent de 3 tasses de café,  n’est pas nuisible pour la santé. Pour les femmes enceintes ou celles sur le point de le devenir, la recommandation stipule 300 mg maximum par jour de caféine soit environ 2 tasses/jour. Néanmoins, il est important de se rappeler que la caféine ne se retrouve pas que dans le café et le thé. Des aliments tels que les boissons gazeuses (cola, pepsi, Dr pepper), les boissons énergisantes et le chocolat contiennent aussi de la caféine. Ainsi, les personnes qui ont tendance à boire du café et des boissons gazeuses pour étancher leur soif, peuvent facilement dépasser les recommandations (plus de 400 mg/jour) quotidiennes. Trop de caféine peut provoquer des effets indésirables tels que; des troubles du sommeil, de l’anxiété, des maux de tête et même une accélération du rythme cardiaque.

Il faut aussi mentionner que la caféine diminue l’absorption du calcium par l’intestin et augmente son élimination par l’urine. Ainsi, les personnes qui ne consomment que du lait dans leur café ne peuvent pas répondre adéquatement à leur besoin quotidien en calcium (1000 à 1200mg). Il faut donc s’assurer de consommer d’autres produits laitiers pendant la journée ; yogourt, kéfir, boisson végétale, fromage ou de prendre un supplément.

Sachez aussi que la caféine peut interagir avec certains médicaments, notamment avec l’aspirine et l’acétaminophène, en augmentant leurs effets secondaires d’environ 40%.

Bref, le plus important est de se souvenir qu’en petite quantité la caféine ne pose aucun problème pour la santé chez la plupart des gens. Ce qu’il faut éviter ce sont les excès ;-)

Principaux aliments contenant de la caféine

Une tasse (250 ml)  de café régulier Entre 100 et 170 mg
Un tasse (250 ml) de café décaféiné Entre 3 et 5 mg
Un tasse (250 ml) de café latté Entre 45 et 75 mg
2 c. à soupe (30 m)  d’expresso Entre 43 et 90 mg
Une tasse (250 ml) de thé Entre 43 et 90 mg
Une tasse (250 ml) de boisson gazeuse Entre 25 et 43 mg
Une tasse (250 ml) de boisson énergisante Entre 80 et 100 mg
Une tablette de 40 g de chocolat noir 27 mg

Charlotte Geroudet Dt.P

Merci à Rosalie Aubé, stagiaire en techniques de diététique pour la précieuse collaboration.

Qu’est-ce que la cuisine collective?

J’ai récemment appris qu’il existait au Québec près de 2000 groupes de cuisines collectives dont environ 160 dans le secteur de la ville de Québec. Plus de 1,3 millions de portions sont cuisinées chaque année grâce aux cuisines collectives.

C’est quoi une cuisine collective?

Souvent organisée par des organismes à but non lucratif la cuisine collective est une activité accessible à tous, mais il faut savoir que certains endroits privilégient les gens vivant des difficultés socio-économiques.

Il s’agit ainsi de petits groupes, généralement composés de 4 à 8 participants, qui cuisinent de A à Z des mets équilibrés et savoureux. Tous les participants décident ensemble de ce qu’ils ont envie de cuisiner en choisissant les recettes, en déterminant le nombre de portions et en calculant les coûts. Une fois la planification du menu terminée, une épicerie est organisée pour aller chercher tout le nécessaire. Finalement, les gens se regroupent dans une cuisine où tous peuvent mettre la main à la pâte et concocter des bons petits plats  tout en partageant trucs et astuces culinaires.

Une fois l’activité terminée, chaque personne retourne ensuite à la maison avec des portions prêtes-à-manger pour une somme modique.

En plus d’apporter à la maison des petits plats savoureux, la cuisine collective offre beaucoup d’autres avantages car elle permet de faire de nouvelles rencontre, tisser des lien d’amitiés, développer des habiletés culinaires, partager et acquérir de nouvelles connaissance et expérimenter de nouveaux projets. Personnellement, je trouve l’idée géniale!

Voici quelques endroits qui n’ont pas de critères d’admission. Tout le monde est le bienvenus :

  • Centre communautaire de l’amitié, 59 Rue Notre-Dame-des-Anges, Ville de Québec, QC, G1K 3E4
  • La Chaudronnée Des Cuisines Collectives, 1201 Rue Charles-Rodrigue, Levis, QC G6W
  • Centre Bourg-Joie590 Rue Saint-Joseph Est, Ville de Québec, QC G1K 3B8

 

Merci à Rosalie Aubé stagiaire en Techniques de diététique pour sa précieuse collaboration.

Le biscuit soda, un choix populaire…mais est-il trop salé?

Originale, sans sel ou au blé entier, on aime les biscuits soda avec de la soupe, une tartinade, un morceau de fromage ou écrasé dans une recette…  On l’aura compris une multitude de possibilités existent quand vient le temps de manger ce petit biscuit carré.

Les biscuits soda sont fabriqués à partir de farine blanche, de levure, de bicarbonate de soude et de shortening. La lecture des étiquettes nutritionnelles nous permet aussi de constater que la version originale et ceux fait au blé entier contiennent une quantité non négligeable de sodium en fournissant à eux seuls près de 15% de nos besoins quotidiens. En comparaison, les biscuits soda sans sel sont deux fois moins salés et procure environ 8% de nos besoins en sodium.  Qu’il soit au blé entier ou régulier, sachez que toutes les versions  de biscuits soda disponibles contiennent peu ou pas de fibres, ce qui en fait un produit peu rassasiant. Le biscuit soda n’est hélas probablement pas le meilleur choix de craquelin. Personnellement, mon choix s’arrête préférablement sur des produits qui contiennent au moins 2 g de fibres, moins de 110 g de sodium par portion et qui ne contiennent pas de gras trans.

Portion: 20 g ou 7 craquelins Quantité de sodium Besoins quotidiens Quantité de fibres
Premium Plus saupoudré de sel 200 mg 13% 0 g
Compliment saupoudré de sel 230 mg 15% 1 g
Compliment non saupoudré de sel 115 mg 8% 1 g
Premium plus non saupoudré de sel ( 110 mg 7% 0 g
Premium Plus blé entier 210 mg 14% 1 g

Décadents muffins à la citrouille, avoine, amandes et chocolat!

Pour combler un petit creux, tout le monde aime les muffins!  Au déjeuner ou à la collation, vous allez adorer ces petits muffins santé fait avec de la purée de citrouille, de l’avoine, des amandes et pour le côté gourmand des gros morceaux de chocolat noir! Je vous suggère de servir ces muffins tièdes, ils sont encore plus savoureux ;-). Pour la conservation, un simple sac de plastique ou un contenant hermétique suffira. Ils peuvent être maintenus à température ambiante pendant 2 jours. Étirer le plaisir en les congelant, ils peuvent se conserver jusqu’à 1 mois.

Ingrédients pour 12 muffins!

  • 125 ml (1/2 tasse) d’amandes grossièrement hachées
  • 30ml (2c à table) graines de chia
  • 30 ml (2 c. à soupe) de cassonade
  • 1  oeuf
  • 125 ml (1/2 tasse) de lait
  • 1 boîte (bte) (398 ml) de purée de citrouille (et non de garniture à tarte)
  • 50 ml (1/4 tasse) de margarine fondue
  • 5 ml (1 c. à thé) d’essence de vanille
  • 550 ml (2 1/4 tasse) de farine tout usage
  • 250 ml (1 tasse) de flocons d’avoine (à l’ancienne ou à cuisson rapide, mais non instantanés)
  • 90 ml (1/3 tasse) de cassonade
  • 15 ml (1 c. à soupe) de levure chimique (poudre à pâte)
  • 7 ml (1 1/2 c. à thé) de cannelle moulue
  • 5 ml (1 c. à thé) de sel
  • 2 ml (1/2 c. à thé) de bicarbonate de soude
  • 2 ml (1/2 c. à thé) de muscade râpée
  • 1/2 tasse de morceaux de chocolat noir 70% et + (facultatif)

Méthodes

  • Dans un petit bol, mélanger les amandes et graines de chia avec 30 ml (2 c. à soupe) de cassonade et réserver.
  • Huiler légèrement des moules à muffins ou les tapisser de caissettes en papier.
  • Dans un bol de grandeur moyenne, battre l’oeuf avec le lait. Incorporer la purée de citrouille, le beurre et la vanille, en remuant jusqu’à homogénéité.
  • Dans un grand bol, mélanger à la fourchette la farine avec les flocons d’avoine, la cassonade, la levure chimique, la cannelle, le sel, le bicarbonate de soude et la muscade. Incorporer le mélange à la citrouille, en remuant juste assez pour mélanger.
  • Verser la pâte dans les moules à muffins. Répartir le mélange aux amandes et les morceaux de chocolat sur le dessus.
  • Faire cuire au centre du four préchauffé à 190°C (375°F), de 20 à 25 minutes, jusqu’à ce que les muffins soient dorés et croustillants sur le dessus et qu’un cure-dent inséré au centre d’un muffin en ressorte propre.
  • Laisser reposer 5 minutes avant de démouler sur une grille à gâteaux.
  • Environ 250 calories la portion.

Bonne découverte!

Charlotte Geroudet Dt.P

Des pâtes à 10 calories la portion…

Les pâtes à base de tofu et de farine d’igname (tubercule à chair farineuse) aussi retrouvée sous l’appellation pâtes de tofu peuvent remplacer les pâtes alimentaires si l’on souhaite avoir un produit sans gluten et faible en calories.

Les pâtes de soya sont-elles un bon choix?

Très peu énergétiques, ces pâtes procurent seulement 10 calories par portion. Elles sont sans gluten, faible en glucides, en protéines et en fibres. Les pâtes de soya sont un choix intéressant  si l’on veut faire attention à ses calories, néanmoins, afin  de prolonger le sentiment de satiété il est suggéré de les accompagner d’une source de protéines (viandes, poissons, œufs, légumineuses, etc) et d’une bonne dose de légumes. Elles sont disponibles dans les supermarchés sous forme de spaghetti, fettucine et macaroni.

Valeur nutritive pâte au soya (portion de 113 g)

Calories 10
Lipides 0.5 g
Sodium 15 mg
Glucides 3 g
Fibres 2 g
Protéines Moins de 1 g

Charlotte Geroudet Dt.P

Merci à Rosalie Aubé, stagiaire en techniques de diététique pour la recherche.

La laitue, on en raffole au Canada!

L’arrivée de la laitue dans nos assiettes ne date pas d’hier! Dès l’Antiquité, les Romains et les Grecs avaient déjà commencé à l’intégrer dans leur alimentation. Introduite au Canada par les premiers colons, on la cultive depuis ce temps. Le Québec est la province qui produit le plus laitue, soit environ 80% de la production nationale.

La laitue est le légume le plus consommé au Canada devançant même les oignons, les carottes et les tomates. Cela peut donc expliquer pourquoi l’augmentation de son prix fait autant jaser. Récemment, on a pu lire dans les journaux que le prix d’une pomme de laitue a doublé. Certaines rumeurs laissent même croire qu’il y aura une pénurie de laitue cet été, et ce, au grand désarroi des amateurs de salades.  

La laitue d’un point de vue nutritionnel  

La laitue est peu calorique (généralement 10 à 15 calories pour 1 tasse) et elle contient aussi  des composés phénoliques et des caroténoïdes, des antioxydants qui réduisent le risque de développer certains cancers. Polyvalente, on peut la préparer d’une multitude de façons!  

Un produit en demande

Chaque Canadien consomme en moyenne 9,6 kg de laitue par année, soit l’équivalent de 160 tasses! Ainsi, même si le Canada en produit une importante quantité, la forte demande l’oblige à s’approvisionner chez nos voisins du Sud, notamment en Californie et en Floride.

Des prix faramineux…

Au Québec en raison des conditions hivernales peu propices à l’agriculture, la laitue tout comme la majorité des légumes, est plus cher en hiver qu’en été. Néanmoins, très récemment le prix de celle-ci n’a cessé de monter. Alors qu’on retrouve habituellement une pomme de laitue pour 2,99$, les prix ont grimpés à 4,99$ l’unité. Cette hausse de prix majeure s’explique de deux façons. Tout d’abord, la Californie, un des principaux importateurs, a reçu de bonnes quantités de pluie dans les derniers mois ce qui a empêché les cultivateurs de produire autant qu’à l’habitude. La laitue étant aussi très en demande au printemps,  les conditions étaient propices à l’augmentation très rapide de son prix dû à une offre insuffisante.  

Serons-nous en pénurie de salades cet été?

Rien ne laisse présager que la situation s’étalera jusqu’à l’été. La météo californienne devrait revenir à “la normale” et les premières variétés du Québec devraient bientôt être disponibles, ce qui fera diminuer les prix. Pour le moment, en attendant que les prix redescendent tournez-vous vers d’autres feuillus tout aussi délicieux !

  • les épinards
  • le chou vert  
  • le chou frisé (kale) ,
  • le chou de chine (pak choi)
  • les  endives
  • la mesclun
  • la mâche
  • la roquette

Charlotte Geroudet Dt.P

Merci à Rosalie Aubé, stagiaire en diététique pour sa précieuse collaboration.

Grignotage…mon avis de nutritionniste sur cette habitude alimentaire!

La nutritionniste Charlotte Geroudet Dt.P vous donne ses suggestions pour éviter de grignoter.

Vous arrive-t-il de grignoter entre les repas ou en fin de soirée? Si oui, soyez rassuré vous n’êtes pas seul!  Une fois de temps en temps pas de souci, mais si ces envies sont de plus en plus fréquentes et parfois difficiles à contrôler…, un petit bilan s’impose. Grignotez-vous par faim? Par ennui? Par habitude? Par stress? Ou tout simplement par tentation?

« Pour vous aider à comprendre ce besoin qui vous poussent à grignoter, il est important d’analyser sa façon de manger et d’écouter sa faim et satiété. »

Pour éviter les tentations du soir, sachez que le meilleur allié est de manger adéquatement durant la journée.  Ainsi, en mangeant régulièrement, le corps aura suffisamment de nutriments pour répondre à ses besoins et fonctionner efficacement. Le soir venu votre organisme ne cherchera donc pas à combler « un besoin » et vos envies de manger devrait tranquillement diminuer. Il est donc vraiment important de ne pas sauter de repas.

Les repas et les collations devraient également contenir des aliments rassasiants pour éviter de ressentir la faim de façon précoce. La combinaison optimale est un repas  basé sur le principe de l’assiette équilibrée qui offre une source suffisante de protéines (viandes, poissons, œufs, légumineuses, noix, graines) accompagné d’un produit céréalier à grains entiers (pâte, pain, riz, quinoa, boulgour) et de légumes. Les fibres contenues dans les légumes et les produits céréaliers ont l’avantage d’être efficaces pour améliorer la satiété en plus d’être bénéfiques pour la santé intestinale.

Une autre astuce pour éviter de grignoter, c’est de boire! La présence de liquide dans l’estomac trompe le cerveau en lui envoyant le même signal que lorsque l’on mange, ce qui permet de calmer les envies de grignoter. L’eau demeure le meilleur choix pour s’hydrater en comparaison aux autres boissons telles que; les cafés aromatisés, boissons gazeuses, chocolats chauds, boissons énergétiques, jus de fruits…qui ont un apport calorique élevé. Idéalement au quotidien, pour chaque calories consommées il est suggéré de boire 1 ml d’eau. Comme un adulte consomme en moyenne 1500 à 2000 calories, on conseille de boire entre 1.5 et 2 L d’eau par jour, soit l’équivalent de 6 à 8 verres d’eau.

Les émotions sont aussi parfois responsables de notre grignotage. Ainsi, s’il vous arrive de manger par ennui, récompense, tristesse… il serait intéressant de vous trouvez une activité alternative qui vous fait plaisir (lire, tricoter, marcher, peindre…). Le principal objectif est de mettre  en place une diversion à votre envie de grignoter,  en vous permettant de vous changer les idées. De plus, on essaie de bouger! L’activité physique est bénéfique pour la santé et elle permet aussi de diminuer le stress! Qui on le sait, a tendance à faire manger…

Finalement, pour diminuer les tentations, évitez simplement de vous exposer à la tentation en évitant d’acheter des aliments à la valeur nutritive « parfois douteuse… » Sachez aussi que tout ce qui est visible et accessible devient beaucoup plus tentant! On met donc de côté les jarres à biscuit au profit du bol de fruits ;-)

Saviez-vous que …

 

  • Le Canada a importé en 2014 près de 680 millions de dollars en aliment pour grignoter.
  • 91%  des adultes mangent au moins une collation par jour. De ce nombre, plus de femmes que d’hommes, elles ont davantage tendance à manger entre les repas que les hommes.
  • 1 adulte sur 4 prend de trois à cinq collations  par jour.
  • 3% des gens avouent grignoter constamment.

 

Charlotte Geroudet Dt.P

Merci à Rosalie Aubé,

stagiaire en Techniques de diététique, pour sa précieuse collaboration!

Le frappuccino licorne de Starbucks café, une boisson pas si magique…

Offert  depuis le 17 avril, le frappuccino licorne a pris d’assaut les Starbucks café d’Amérique!

Cette nouvelle boisson colorée fait  fureur sur les médias sociaux où les réactions et les images se multiplient à une vitesse exponentielle. Tout comme la licorne, la boisson serait magique, car elle changerait de couleur et même de saveur! Elle est très attrayante et elle est servie avec une montagne de crème fouettée à laquelle on ajoute des petites paillettes colorées. Tentant, n’est-ce pas? Néanmoins, d’un point de vue nutritionnel cette nouveauté compte plusieurs inconvénients. Voici quelques raisons de consommer cette boisson avec modération.

Du sucre, du sucre…et encore du sucre

La première chose qui m’a frappé lorsque j’ai regardé la valeur nutritive du frappuccino licorne est la quantité de sucre qu’elle procure, soit 59 g (cela équivaut à 12 c. à thé de sucre!). En regardant la liste d’ingrédients, on peut lire que le mot sucre y apparaît sept fois! Oui oui S-E-P-T fois! Et ce n’est pas tout, si on compte aussi tous les dérivés de sucre, le nombre grimpe jusqu’à 10! Ouch…Nul besoin de vous dire qu’il s’agit d’une boisson très sucrée!

Du gras, en veux-tu en v’la

Le frappuccino licorne contient aussi  beaucoup de lipides 16g, soit l’équivalent de 3 carrés de beurre. La plupart  de ces gras, sont des gras saturés, considérés néfastes pour la santé. Un verre de 475 ml (format moyen) contient la moitié de ce que vous devriez consommer en gras saturés pour la journée. L’apport en gras de ce produit est loin d’être négligeable et qui dit beaucoup de gras, dit beaucoup de calories…

Des calories vides

Sans surprise, cette boisson procure aussi beaucoup d’énergie soit 410 calories pour 475 ml (format moyen). Comme les calories proviennent des sucres et des gras ajoutés qui sont présents en (trop!) grandes quantités dans le produit, elles ne fournissent pas d’éléments nutritifs, comme des vitamines ou des minéraux, et c’est pourquoi on les appelle ‘’calories vides’’. Les calories vides contenues dans le frappuccino licorne augmentent ainsi l’apport énergétique de votre menu sans apporter d’avantages nutritionnels.

C’est sucré et … salé!

À première vue, rien ne nous laisse penser que cette boisson sucrée pourrait contenir du sel. Elle n’est pas salée au goût et pourtant elle contient une quantité de sodium, soit 230 mg pour un format moyen.

Une liste d’ingrédients interminable

La liste d’ingrédients est longue,  même très longue, car la plupart des ingrédients sont des produits transformés qui contiennent des additifs alimentaires permettant de rehausser la saveur, la couleur et la texture du produit. Cette nouvelle tendance est ainsi loin d’être un bon choix lorsque l’on a envie d’une boisson rafraîchissante!

Ainsi, sachez  qu’occasionnellement il n’y a aucun souci  pour la santé de la consommer. Il suffit simplement de garder en tête que c’est un aliment « plaisir », et donc ne pas prendre l’habitude de se rafraîchir avec cette boisson. Si l’on a envie d’une boisson colorée, il est plus judicieux de se tourner vers les smoothies qui nous offrent les mêmes avantages, car ils sont bons au goût, attrayants et rafraîchissants tout en étant meilleurs pour la santé.

Voici une recette surper simple de smoothie très sympa à réaliser :

  • 3 cubes de glace
  • ½ tasse de mangues
  • ½ tasse de fraises
  • ½  tasse de boisson d’amande

Valeurs nutritive pour un format moyen (16 oz) de Frappuccino Licorne

Frappucino Licorne de Starbuck, l'avis d'une nutritionniste sur cette boisson magique!

@kaygihau

  • Calories : 410
  • Lipides : 16 g
  • Gras saturé : 10 g
  • Cholestérol : 45 mg
  • Sodium : 230 mg
  • Glucides totaux : 62 g
  • Sucres : 59 g
  • Protéines: 5 g
  • Sans caféine

 

Charlotte Geroudet Dt.P

Merci à Rosalie Aubé, stagiaire en Techniques de diététique, pour sa précieuse collaboration!

%d blogueurs aiment cette page :