Trucs d’une nutritionniste pour les petits mangeurs difficiles!

Trucs d'une nutritionniste quand nos enfants sont des petits becs fins ;-)

Pour de nombreux parents, il peut devenir inquiétant et stressant que son enfant décide subitement de ne plus manger et de faire la fine bouche par rapport à plusieurs aliments. Rassurez-vous plusieurs enfants passent par cette étape…et avec le temps cette aversion pour la nourriture va s’estomper. Néanmoins, afin d’éviter que les repas se transforment en moment de stress et de conflits, voici ce qu’une nutritionniste vous conseillerait….

Qu’est-ce que la néophobie alimentaire?

La néophobie alimentaire est un sentiment, chez les jeunes enfants, qui se traduit par la peur de goûter à des aliments qu’ils ne connaissent pas. En effet, les enfants peuvent manifester un dégoût pour un aliment qu’ils n’ont pas encore essayé ou goûté, de peur de ne pas aimer l’expérience en le mangeant. Ce type de comportement n’a rien d’anormal et fait simplement partie du développement du goût chez l’enfant. Il est important de savoir et de se souvenir que la néophobie alimentaire va s’atténuer avec le temps!

Avant de s’inquiéter, il est important de comprendre le contexte pour lequel votre enfant décide de ne plus manger. 

Ainsi serait-il possible que:

  • Son repas précédent était trop rapproché ou trop copieux ?
  • A-t-il eu l’occasion de grignoter entre les repas?
  • Est-il fatigué, stressé, fiévreux?
  • Est-il dans une période où le rythme de sa croissance a ralenti et qu’il aurait donc moins besoin de manger?
  • Est-il dans sa période, je veux être autonome… ?

Pourquoi mon enfant refuse des aliments? 

Il est probable que vers l’âge de 2 ans:

  • Il soit attiré par les saveurs sucrées (pâtes, riz et pommes de terre, fruits…)
  • Il préfère des saveurs un peu moins prononcées (poulet, veau, poisson…) plutôt que (canard, gibier…)
  • Il n’aime pas ou peu les nouveautés.
  • C’est aussi l’âge où il veut affirmer son indépendance. Le repas peut alors devenir un très bon moyen de pression.

Comment faire manger des fruits, des légumes ou de la viande aux enfants?

  • Laissez les fruits à la portée de la main.
  • Amenez  les enfants faire l’épicerie.
  • L’été, faites-les participer à l’entretien du potager ou faites des activités d’autoceuillette.
  • Présentez les fruits et les légumes de façon amusante.
  • Donnez l’exemple et n’hésitez pas à mettre à contribution les frères/soeurs.
  • Cuisinez avec des fruits et légumes frais. Les enfants apprécient souvent les crudités.
  • Faites-en un rituel  en  prenant l’habitude de servir des fruits frais comme dessert. Commencez dès leur jeune âge à leur présenter  les fruits.
  • Persistez et ne vous découragez pas (8 à 10 essais).
  • Pour la viande la texture ou le goût peut parfois rebuter certains enfants. Ainsi, n’hésitez pas à réduire la viande en purée dans un malaxeur pour ensuite l’incorporer à une sauce à spaghetti, une lasagne, un hachis Parmentier…

Trouver des alternatives, lorsqu’ils ne veulent rien savoir!

  • Si votre enfant refuse la viande ou le poisson, favorisez le lait et les autres substituts de la viande tels que le tofu ou les œufs.
  • Si votre enfant ne veut pas manger d’œufs, dissimulez-les à l’intérieur d’une pâte à crêpes, flan, quiche…
  • Votre enfant ne veut plus de lait : introduisez-le discrètement dans les purées, soupes, quiches, flans , gruau et desserts au lait (ex : blanc-manger). Donnez-lui des produits laitiers (yogourts et du fromage) à la collation.

Trucs et conseils

C’est une bonne idée…… On essaie d’éviter…….
  • Les prévenir  5 à 10 minutes avant son repas afin qu’il se prépare à cesser son jeu,
  • Évitez le grignotage et donnez-lui son lait après le repas plutôt que pendant,
  • Faites participer votre enfant à la préparation des repas,
  • Introduisez les  nouveaux aliments à petites doses,
  • Favorisez la notion de plaisir plutôt que la notion d’obligation ex : montrer que l’aliment est bon au goût,
  • Faites respecter la règle selon laquelle la cuisine reste fermée jusqu’à l’heure prévue de la collation ou du repas suivant,
  • Offrez au moins un aliment que votre enfant aime à chaque repas,
  • Ne donnez pas d’aliments en récompense, mais félicitez-le lorsqu’il fait l’effort de goûter,
  • Évitez les sources de distractions (éteindre la télé, éteindre la musique, ranger les jouets…).
  • Ne forcez pas votre enfant à terminer son assiette,
  • Ne forcez pas votre enfant à continuer de manger s’il n’aime pas l’aliment qu’il a goûté. Félicitez-le d’avoir accepté de goûter,
  • Ne perdez pas patience ;-) et ce, afin d’éviter de créer un moment de conflit lors des repas.

Finalement si vous constatez que la situation perdure et s’accentue et que votre enfant ne suit plus ses courbes de croissance, n’hésitez pas à consulter une nutritionniste afin qu’elle puisse vous aider avec des conseils personnalisés!

Charlotte Geroudet Dt.P.

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus, voici mon entrevue à Salut Bonjour Week-End avec la chroniqueuse Famille Valérie Leboeuf

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :